Impact des scooters thermiques sur la pollution à Paris - La mobilité douce

Depuis sa création, la Métropole Île de France a participé au financement de 71 projets de mobilité douce pour un montant global de 36,9 millions d'euros au profit de 50 communes. La mobilité urbaine est au cœur des enjeux pour améliorer la qualité de l’air. Comment choisir une mobilité qui respecte l’environnement ? Quel véhicule choisir  ? Doit-on privilégier l’électrique au thermique ? Quels sont les modes de transports les moins polluants ? 

 

De nombreuses mesures ont été prises dans la capitale pour améliorer l'environnement en diminuant les émissions de CO2. Par exemple, le stationnement est devenu payant pour les scooters thermiques aussi appelés scooters à essence. mais reste gratuit pour les scooters électriques. 

 

Des mesures prises dans la capitale et en France pour être plus écologique 

 

Depuis quelques années, la prise de conscience sur la pollution de l'air est devenue une réalité, notamment à Paris. La mairie a pour objectif de trouver des solutions avec un fort impact environnemental. 

 

Alors que l’Ile de France a connu de nombreux épisodes de pics de pollution durant l’été 2022 suite aux fortes chaleurs, le 25 août fut la journée où la concentration en ozone a été la plus haute. La conséquence ? Une qualité d’air dégradée, et des difficultés pour les populations vulnérables au niveau respiratoire, pour lesquelles il a été conseillé d’éviter les sorties longues et les zones de fort trafic routier. Des circulations alternées ont également été mises en place par la mairie de Paris. 

 

Les scooters thermiques : une responsabilité à ne pas sous-estimée 

 

En 2008, une première étude de l’ADEME (devenue l’Agence de la transition écologique) conclut que les scooters 50 cm3 rejettent jusqu’à 3 fois plus de monoxyde de carbone et 6 fois plus d’hydrocarbure qu’une voiture. Cette première étude a été confirmée dix ans plus tard, par l’association ICCT (International Council on Clean Transportation) qui confirme le constat alarmant : les scooters thermiques rejettent jusqu’à 11 fois plus de CO2 et jusqu’à 6 fois plus d’oxyde d’azote que les véhicules thermiques récents.

En chiffre : Aujourd’hui, un scooter thermique de 125 cm3 affiche environ 80 g de CO2 / km. 

Aujourd’hui le focus est mis principalement sur la pollution générée par les voitures et camions à moteur thermique mais le parc de scooters thermiques a également un impact très important sur les centres villes : ils rejettent massivement dans l’air du CO2 (dioxyde de carbone) et des particules fines (oxyde d’azote, monoxyde de carbone, hydrocarbures) très néfastes pour la santé. Résultat : moins d’innovation, moins de contraintes environnementales et moins d’incitations à basculer à l’électrique.

 

L’achat d’un véhicule électrique (scooter ou voitures) est donc un choix de plus en plus conseillés. Il en existe aujourd’hui à tous les prix selon le modèle de véhicules motorisés choisis. Les deux-roues électriques avec des batteries rechargeables dans des stations d’échanges de batteries sont une bonne solution. Les motards peuvent donc s’orienter vers la start-up ZEWAY. Cette innovation existe à Paris mais devrait arriver dans de nombreuses villes en France. L’objectif est d’éviter les particules fines (oxyde d’azote, monoxyde de carbone, hydrocarbures) qui sont comme on l’a expliqué très néfastes pour la santé

 

 

L’Achat d’un masque anti-pollution pour les personnes habitant en ville 

 

On vous parle aujourd’hui de la solution R-Pur pour les citadins : les masques antipollution connectés

Face à ce phénomène, des entreprises innovent toujours plus pour trouver des solutions. C’est le cas pour R-PUR, qui conçoit depuis 2018 des masques anti-pollution efficaces, respirants et design. 

Grâce à leurs couches filtrantes, la technologie de leurs masques filtrant les gaz, les odeurs, les pollens, les bactéries, les virus, les particules fines/diesel et les particules toxiques liées à la pollution de l'air.

C’est notamment le cas pour leur R-PUR Nano® : la première solution de nanofiltration réellement efficace contre les particules nocives extrêmement fines et le premier masque antipollution certifié FFP3. 

Découvrez leurs masques, leur application connectée analysant la pollution de l’air et toute une gamme de produits.  

L’environnement est devenu une préoccupation majeure. Chacun essaie à son niveau d’adopter de nouveaux comportements pour améliorer cela, en commençant par faire évoluer sa mobilité. C’est en effet le transport en général qui est un des plus grands responsables des émissions de gaz à effet de serre. La mobilité douce et décarbonée devient donc un enjeu individuel et collectif important. Les véhicules électriques, en particulier le scooter électrique comme ceux de ZEWAY, sont non seulement bien adoptés à nos modes de vie urbains mais aussi parfaitement en phase avec les enjeux environnementaux.