Comment entretenir un scooter électrique ?

Ecrit le lundi 17 mai par Alice

Le scooter électrique est un moyen de transport idéal pour les citadins qui veulent se faufiler dans les embouteillages du centre-ville, mais aussi pour ceux qui souhaitent profiter d’une conduite propre et responsable. Ce type de deux-roues offre l’avantage d’être silencieux tout en émettant 0g de CO2 dans l’air.

Bien que le scooter électrique nécessite un investissement de départ plus important que son équivalent fonctionnant à l’essence, il inverse très largement cette tendance lorsqu’il faut l’entretenir. Il est plus économique que le scooter thermique, et de loin.

Mais alors, comment entretenir son scooter électrique ?

Les visites de contrôle et d’entretien

Afin de s’assurer du bon fonctionnement de votre scooter électrique, il faut prévoir une visite de contrôle après 1 an ou 1000 km post-achat, de quoi justifier une inspection générale du bon état de tous les éléments constituant votre deux-roues. Cette première visite est importante et correspond à ce que les propriétaires de scooters thermiques appellent la révision de « fin de rodage ».

Viendra par la suite une visite d’entretien au bout de 2 ans ou 4500 km. Elle consistera à vérifier les mêmes points contrôlés lors de la première visite, soit un contrôle général du deux-roues, une inspection du guidon, du levier, de la direction, du commodo, de l’accélérateur, des freins avant et arrière, des suspensions, de l’éclairage, des roulements des roues ou encore de diverses éléments électriques.

Une troisième visite d’entretien suivra après 3 ans ou 8000 km. Elle reprend les éléments de vos deux précédentes visites, en ajoutant au passage le remplacement du liquide de frein, le contrôle du roulement de direction et l'usure des pneumatiques.

Les pièces à réviser et à changer

De part sa conception simple en comparaison aux 125 pièces mécaniques (en moyenne) qui composent un scooter thermique, vous n’aurez pas à changer beaucoup d’éléments de votre deux-roues. Les pièces à réviser et à changer sur un scooter électrique sont les suivantes :

  • La batterie : la durée de vie moyenne est de 4 ans ou de 50 000 km (batterie au lithium) / 18 mois (batterie au plomb)

  • Le moteur : changement très rare (la durée de vie est généralement identique à celle du scooter)

  • Les pneumatiques : changement tous les  3500 km

  • Les freins : révision tous les 3500 km

Pour éviter les mauvaises surprises, la plupart des constructeurs incitent les propriétaires de scooter électrique à vérifier leur deux-roues au moins une fois par an, afin de bien les entretenir.


Réflexes courants pour limiter les mauvaises surprises

Certaines astuces nécessitant uniquement du bon sens ou de l’huile de coude, vous permettront de limiter les mauvaises surprises lors de vos révisions. Les voici :

  • Nettoyage hebdomadaire des roues afin de limiter la formation de corps étrangers près de la roue arrière où se situe le moteur électrique. Notez qu’un nettoyage au chiffon humide est recommandé. Évitez le jet d’eau.

  • Nettoyage du système de freinage au chiffon humide est recommandé. Évitez le jet d’eau.

  • Eviter de laisser le scooter dormir dehors (surtout en hiver)

  • Retirer la batterie du scooter électrique lorsqu’il n’est pas utilisé en hiver
     

Le coût d’entretien de son scooter électrique

Le scooter électrique a beaucoup moins de risques de panne ou de casse en comparaison d’un scooter thermique. Les éléments mécaniques du scooter électrique sont moins nombreux.

Le coût d’entretien d’un scooter électrique revient à environ 120 € par an. Il est presque deux fois moins cher que celui d’un deux-roues thermique, à usage égal (conditions de roulage et kilométrage). En effet, comptez environ 230 € par an pour entretenir un scooter fonctionnant à l’essence.

Louer son scooter électrique pour ne plus se soucier de l’entretien

Il existe une solution encore moins fastidieuse pour entretenir son scooter électrique. Une solution permettant de profiter de tous les avantages de son deux-roues, sans se soucier de sa maintenance.

Si l’on prend l’exemple de la ville de Paris, ZEWAY a réinventé la mobilité électrique en ville. Plus besoin d’investir dans l’achat de son scooter et de suivre l’entretien de son deux-roues. Pour 130 € par mois (bonus écologique déduit), vous êtes au guidon de votre scooter personnel. Ce tarif incluant l’assurance et la maintenance vous offre aussi un accès à un réseau de 40 stations d'échange de batteries dans la ville afin de faciliter vos déplacements.

Que vous louiez ou que vous achetiez votre scooter électrique, sa conception est plus simple que le scooter thermique. Son entretien s’en trouve facilité.

Et vous, qu’attendez-vous pour passer à l’électrique ?